Zoom sur le processus créatif d’Alëxone dizac

Peux-tu nous rappeler qui tu es ainsi que ta pratique artistique ? 

Alëxone dizac, artiste peintre issu du Graffiti. 

Quel est ton parcours, comment as-tu commencé à créer ? 

C’est assez difficile de le dater précisément, j’ai d’abord vu des graffitis, des dessins de planches de skateboard, la télé, la publicité, j’aimais ces visuels et puis est venu l’âge de l’adolescence et l’envie de dessiner moi aussi. Depuis je n’ai plus vraiment arrêté, sans formation précise j’ai toujours voulu faire des trucs que j’aimais bien.

Au quotidien dans ton travail d’artiste, qu’est-ce qui t’inspire ? Quel est l’élément déclencheur pour la création d’une œuvre ? 

Je dirais tout, comment faire autrement ? Il n’y a que l’envie qui me déclenche une création d’œuvre. 

Peux-tu nous expliquer la manière dont tu construis une œuvre ? Quelles sont les différentes étapes de création ? 

C’est complexe car je n’ai pas forcement de type d’œuvre. Généralement l’envie d’utiliser une technique, un tissu… ce serait trop réducteur de trouver une recette. J’ai besoin de me surprendre aussi et j’aime laisser la place au hasard pour ensuite le modeler le fignoler, souvent en gardant des zones de hasard, en le mettant en valeur par quelque chose de plus réfléchis par exemple.